lundi 22 août 2016

La vipère d'Orsini (Vipera ursinii)

Fin Juin 2016, des amis, des naturalistes, des profs et moi sommes partis sur le magnifique plateau de Calern, une zone calcaire au modelé karstique, et très aride, parsemée de petits buissons, dans les Alpes-Maritimes. Un habitat propice à la Vipère d'Orsini : une espèce de serpent rare en France, occupant des zones assez localisées (pour info, on la trouve aussi en Europe de l'Ouest, et au Moyen-Orient). Brièvement, pour la décrire, elle est assez brune, possédant un corps trapu, un long zig-zag sur le dos, des pupilles verticales et une tête peu triangulaire comme certaines vipères (exemple, la vipère aspic). 
Vue dorsale de Vipera ursinii

Mon prof me disait qu'elle était surtout active à l'aube et au crépuscule. Contrairement à cette idée reçue, nous l'avons aperçue avec surprise en début d'après-midi. J'étais fasciné, il faut dire que c'est la plus petite vipère d'Europe et elle est difficilement observable. Nous avons donc été veinards !
Un des gars du groupe l'a attrapée, ses mains couvertes de gants, et nous l'a présentée.
Mais pas de panique ! Ce squamate d'une quarantaine de centimètres n'est pas dangereux pour l'homme, son venin permet seulement de paralyser les insectes, dont il se nourrit essentiellement.

Pupille verticale de Vipera ursinii
Venons-en donc à sa gueule. "Sa gueule, qu'est-ce qu'elle a sa gueule ?!" Hé bien, elle est très impressionnante ! Sachez que ce sont les glandes parotides qui sécrètent ces vilaines substances et sont connectées à ces crocs. Si un criquet a la malchance de croiser son chemin, la vipère lui injecte son venin dans la cuticule, et le paralyse.

Tête de Vipera ursinii
Par ailleurs, elle possède de nombreux prédateurs comme la redoutable circaète Jean-le-Blanc qui se nourrit principalement de reptiles. Mais ce jour-là, ce sont des vautours fauves provenant des gorges du Verdon que nous avons pus observer. 

Vous pourrez également consulter l'article sur le criquet-hérisson (Prionotropis hystrix azami), que nous avons observé le même jour sur le plateau de Calern.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire