mercredi 24 août 2016

Le Vautour Fauve (Gyps fulvus)

Enfin un rapace, me diriez-vous ! Les articles portant sur les oiseaux seront moins fréquents que ceux portant sur d'autres classes, car je ne possède qu'un objectif macro, inadapté à la prise en photo d'un objet éloigné (comme un piaf volant dans le ciel. 
Bref, fin Juin 2016, alors que nous partions à la recherche de la Vipère d'Orsini et du Criquet-Hérisson sur le plateau de Calern, nous avons eu l'opportunité d'observer un ballet de plusieurs vautours fauves au-dessus de nos têtes. Ils volaient à basse altitude, en dessinant des cercles dans le ciel. Sans plus attendre, je pris mon appareil photo et tentais de figer ce moment ! 
Ce rapace, appartenant à la famille des Accipitridés, est reconnaissable par son plumage brun et sa petite tête et collerette habillées d'un duvet blanchâtre. De plus, ses rémiges (les plumes rigides de son aile) sont plus brun-foncé noires
Il est plus probable de rencontrer cette espèce plutôt que son cousin le Vautour Moine (Aegypius monachus) qui , lui, est souvent plus imposant (envergure : 250-295 cm contre 200-280 cm).




A l'âge adulte, lorsqu'un membre de la colonie aperçoit une charogne, il alerte à l'aide d'un cri strident ses congénères. On dit qu'ils sont nécrophages. Et même chez les vautours, on peut trouver des traces de romantisme : les couples se forment à vie :)

Si vous passez dans le Var, faites un petit détour dans les gorges du Verdon, vous risquerez de croiser quelques individus en grandes orbes (vol en cercle dans le ciel). En effet, ces oiseaux vivent dans des milieux ouverts en altitude, au relief escarpé (comme les falaises), et au climat chaud et ensoleillé. 
Le Vautour Fauve est également présent dans la majeure partie de l'Asie (excepté l'extrême Sud-est et le Japon), au Nord de l'Afrique et dans une bonne partie de l'Europe. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire