dimanche 23 avril 2017

Le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros)

Est-ce que, comme la plupart des gens sur Terre, le terme "chauve-souris" vous fait frissonner ? Si c'est le cas, cessez de vous inquiéter, la majorité des Chiroptères (l'ordre regroupant les Chauves-souris) sont insectivores ou frugivores, surtout en Europe ! Alors, pas de soucis, toutes celles que vous croiserez ne se transformeront pas en Dracula et ne vous attaqueront pas pour vous sucer le sang.
La chauve-souris que je vous présente dans cet article est Rhinolophus hipposideros. Il est semblable à son frère le Grand Rhinolophe mais en plus petit. Cette chauve-souris est l'une des plus petites d'Europe. Son envergure peut atteindre 25 cm. Dans les airs, on peut la reconnaître à son vol actif super rapide. Au repos, dans les grottes, les cavernes ou les mines, il dort la tête en bas, ses ailes membraneuses enveloppant son corps. Son pelage est de couleur gris-brun et ses oreilles sont pointues et ne possèdent pas de tragus (c'est le nom que l'on donne à la petite structure à l'entrée du conduit auditif externe).
En l'observant, on pourrait se demander pourquoi ce mammifère volant est de si petite taille. Peut-être parce qu'elle affectionne les milieux où la végétation est dense. Son gabarit miniature lui permettrait alors de se déplacer vivement dans les forêts lors de ses parties de chasse. 

Rhinolophus hipposideros dans l'ancienne mine d'arsenic de Lucéram (06)

Le petit Rhinolophe est un insectivore nocturne. Il s'empare d'insectes assez lents dans la végétation buissonnante entre 2 et 5 mètres de hauteur, tels que les petits Lépidoptères (surtout les papillons de nuit), Diptères (moustiques...) ou Hyménoptères. Il utilise le système d'écholocation pour évaluer les distances entre un objet (obstacle ou proie en vol) et lui-même. La chauve-souris détecte les variations de fréquence de l'écho par rapport au son émis (c'est l'effet Doppler) et perçoit même la vitesse relative d'un insecte en vol et la fréquence du battement de ses ailes. Bref, je ne vais pas m'attarder sur ce phénomène physique (peut-être dans un prochain article). Seulement, concernant cette espèce en particulier, elle utilise les ultrasons dont la fréquence oscille entre 100 et 115 Hertz. 


Rhinolophus hiposideros est un animal sédentaire. Les femelles se regroupent au début de l'été et forment alors des colonies de quelques dizaines d'individus. Vers la mi-juillet, elles donnent naissance à un jeune Rhinolophe, ce-dernier ouvrira les yeux le 10e jour. Comme tous les mammifères, la femelle allaite le nouveau-né. Le lait lui fournira l'énergie et les anticorps nécessaires à sa croissance et à son émancipation. 



En observant l'animal, on se rend compte de sa morphologie fascinante ! Leurs membres sont quasiment identiques aux nôtres. En fait, le terme "aile" désigne l'association entre la membrane de peau et les membres. Cette surface membraneuse s'appelle le patagium. Ensuite, comme chez l'humain, le membre de la Chauve-Souris se découpe en 3 segments : l'autopode, le zeugopode et le stylopode. Je vais détailler l'exemple du membre antérieur, le "bras". Le premier segment (stylopode) est l'humérus, rattaché au second (zeugopode), le radius et l'ulna. Enfin, l'autopode englobe les 5 doigts. A noter que les doigts II, III, IV et V sont considérablement allongés, dû notamment à l'expression du gène de développement BMP2 (petite anecdote à placer quand on le souhaite pendant les repas de famille).

Comparaison du membre antérieur chez l'Homme et chez la Chauve-Souris

Voilà, j'espère que ce petit article sur cette Chauve-Souris vous a plu.
Si l'histoire des membres vous intéressent, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil sur l'article L'évolution des stratégies de locomotion (les parties 1 et 2).

Merci de votre visite, à bientôt sur l'Odyssée Terrestre !

Source schéma explicatif membre : http://chauve-souris.ca/tout-savoir-sur-les-chauves-souris



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire