dimanche 24 décembre 2017

Quoi ? On dit des chacaux ?!

Est-ce que vous connaissez les chacaux ? Euh...les chacals, voulais-je dire !
Mais si, vous en avez sûrement déjà vus ! Ils ressemblent à des petits loups (d'où son appartenance à la famille des Canidés) qu'on voie souvent dans le désert dans les reportages TV. Ils sont souvent représentés péjorativement dans la mythologie comme nous le prouve Anubis, le fameux Dieu des morts dans la civilisation égyptienne. En fait, cette connotation assez morbide vient du fait que ce sont des charognards qui attendent la mort d'autres animaux et se nourrissent de charognes ! 

Et le doré, la couleur "doré", vous la connaissez hein ? 
Alors, connaissez-vous peut-être le chacal doré ? 
Canis aureus est un chacal se reconnaissant par ses courtes pattes et son museau allongé par rapport à ceux du loup gris et un pelage allant d'un jaune crème pâle en été au beige fauve foncé en hiver. 
Cette espèce de Canidé est la plus septentrionale des chacals et couvre une large zone de répartition qui s'étend du Sud-Est de l'Europe jusqu'à l'Inde et à la Birmanie, en passant par la péninsule arabique !  
Cependant, depuis quelques années, les populations de chacals dorés ont davantage migré vers l'Ouest du continent européen. En 2011, quelques individus ont été aperçus dans l'Est de la Suisse. Et, récemment, en France, un individu a été pris en photo par un dispositif automatique en Haute-Savoie ! Plusieurs questions émergent suite à cette situation. Comment expliquer ces phénomènes de migration ? A cause de nous ? (enfin, quand je dis "nous" je ne parle pas de mes potes et de ma famille mais de l'être humain évidemment!) Sont-ils spontanés ou ont-ils été "prédits" ? Le chacal doré apparaît-il comme une espèce exotique envahissante en Europe ? 
Hé bien, je ne sais pas. Voilà c'est tout pour moi. Merci d'avoir lu cet arti....
Ça va, je plaisante ! Essayons donc d'y répondre, parbleu ! 

Photographie prise par la fédération des chasseurs de Haute-Savoie

Déjà, remarquons que la photo qui a été prise est en noir et blanc, les spécialistes ne sont pas encore totalement sûrs qu'il s'agit d'un chacal doré et non pas d'un loup gris ! Cependant, d'après plusieurs chercheurs slovènes qui bossent sur la dynamique des populations de cette espèce en Europe, le franchissement de la frontière française par ce petit canidé semblait ou semble inéluctable ! Donc, cette arrivée n'était pas si soudaine et instantanée, nous nous y attendions !
Mais quelles seraient les causes de cette stupéfiante migration ? 
Ce que l'on peut dire à l'heure à laquelle je vous parle est que le chacal doré n'a pas été introduit par l'Homme, il est venu "naturellement" dans l'Ouest et le Nord de l'Europe (oui, car il a aussi été aperçu jusqu'en Estonie !). J'ai orné le terme "naturellement" entre guillemets car le réchauffement climatique globale serait la raison principale de cette étonnante migration, le réchauffement climatique étant un processus naturel MAIS accéléré par l'Homme.


Une étude réalisée en 2015 portait sur l'origine des populations européennes de chacals dorés. Et rien de plus sûres que les techniques génétiques pour s'approcher de la réponse ! Les chercheurs ont analysé 15 marqueurs microsatellites et 406 paires de bases de la région de contrôle mitochondriale. Les marqueurs microsatellites sont des petites séquences d'ADN formées par la répétition d'1 à 4 nucléotides. Par comparaison, c'est comme si l'on s'intéressait aux refrains d'une chanson sauf que dans l'ADN, plusieurs motifs différents peuvent survenir. Par exemple, la répétition de plusieurs nucléotides A ou bien les unités formées par GATA sont aussi souvent répétées (évidemment, ce ne sont que deux exemples parmi d'autres). Ces marqueurs microsatellites sont utilisés alors pour mesurer la diversité génétique au sein d'une ou plusieurs population(s). Comme les populations européennes de chacals dorés ! Ensuite, pourquoi les séquences mitochondriales ? Chez les espèces à reproduction sexuée, la quasi-totalité des mitochondries, qui sont des organites spécialisés dans la respiration cellulaire, se trouvant dans les cellules provient  du gamète femelle*. 
En gros, de par ces deux techniques sophistiquées, entre autres, on peut raconter l'histoire évolutive de bon nombre d'êtres vivants ! Alléchant, n'est-ce pas ? 
Finalement, cette étude a révélé qu'il y avait eu un flux de gènes continu entre les populations du Caucase et celles du Sud-Est de l'Europe (les Balkans). Ce qui a contribué à l'apparition de nouvelles populations dans les pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) et, je suppose, à l'apparition de nouveaux individus en Allemagne, Autriche, Suisse et dans notre beau pays qu'est la France (enfin, pour l'instant la Haute-Savoie). 
Mais ce qui est assez étonnant, c'est, qu'il y a plusieurs milliers d'années, le chacal doré était déjà présent dans la région méditerranéenne européenne. C'est ce que spéculent les chercheurs de cette même étude passionnante. Les populations européennes qui ont persisté auraient même fusionné avec les populations de chacals asiatiques. En fait, de nouvelles populations de chacals dorés peuvent être fondées sur une "dispersion à longue distance".
Les chacals doré peuvent migrer sur de longue distance (des centaines de kilomètres !). Certes, le réchauffement climatique a accéléré sûrement leur progression, mais cette arrivée en France est naturelle. Cela nous invite à dire que le chacal doré N'est PAS perçu comme une "espèce exotique envahissante", comme l'assure l'étude de 2015. Ce Canidé ne nuira certainement pas aux nouveaux écosystèmes qu'il côtoie.

Répartition des populations européennes de chacal doré

Cependant, cette arrivée ne fait pas sourire les bergers et éleveurs qui craignent, en plus des attaques menées par les loups et les lynx, de nouveaux dégâts. En effet, même si les chacals dorés se nourrissent principalement de petits mammifères (rongeurs, lapins...), de cadavres de sangliers ou chevreuils ou bien de fruits et matière végétale, ils leur arrivent de se mettre une brebis sous la dent, au désarroi des éleveurs...
Et ce n'est pas qu'en prairie, en montagne, en forêt ou dans le désert que nous pouvons le croiser. Le chacal doré a tendance à se rapprocher davantage des environnements anthropisés, soit près des villes et villages à la recherche d'ordures, rats...

Là, c'est un Canis aureus pris en photo en Tanzanie

Pour conclure, même si la photographie en noir et blanc prise en Haute-Savoie fin 2017 ne témoigne pas de la présence certaine du Chacal doré (enfin, d'après les spécialistes, ce serait plus un oui qu'un non), l'implantation de nouvelles populations dans le pays ne devrait pas trop tarder. Ces populations qui apparaissent dispersées dans une bonne partie de l'Eurasie ont une origine commune caucasienne. 
Les scientifiques avaient prévu la dynamique de ces populations et son arrivée surprenante en France, probablement due en partie au réchauffement climatique. Jusqu'où s'arrêteront les chacals dorés en Europe ? Seul le temps nous le dira. En tout cas, je pense qu'il faut tout de même s'inquiéter de sa colonisation de l'Ouest de l'Europe. Non pas parce qu'il pourrait modifier de façon négative les écosystèmes (car ce ne serait pas une espèce envahissante) mais cela traduirait que le réchauffement climatique engendre de gros impacts sur la nature et que nous devons réagir, nous ne faisons qu'accélérer ce processus.... Alors, agissons ! 

Voilà, j'espère que cet article vous a plu ! Je trouvais intéressant de commenter un sujet d"actualité. N'hésitez pas à me le dire oralement ou en écrivant ! N'hésitez pas aussi à vous abonner au blog en haut à droite si vous êtes sur l'ordi (sur le portable, vous devez d'abord afficher la version Web). 
Merci et à bientôt sur l'Odyssée Terrestre !       
  

Lexique
- nucléotides : molécule organique qui est à la base des acides nucléiques (ADN et ARN). Chaque nucléotide est composée notamment d'une base azotée (ce sont des cycles d'atomes de carbone, d'azote, d'hydrogène et éventuellement d'oxygène). Retenez que, dans le vivant, ces bases azotées sont au nombre de quatre : adénine (A), thymine (T), cytosine (C) et guanine (G). Grossièrement, notre ADN est un enchaînement de nucléotides codées par les lettres ATCG.    
- gamète femelle : c'est l'ovocyte. Si vous souhaitez en connaître davantage sur la généalogie de votre famille du côté maternel, il faut analyser votre génome mitochondrial ! 


Bibliographie
- animaldiversity.org
- https://www.sciencesetavenir.fr/
Rutkowski, R., Krofel, M., Giannatos, G., Ćirović, D., Männil, P., Volokh, A.M., Lanszki, J., Heltai, M., Szabó, L., Banea, O., Yavruyan, E., Hayrapetyan, V., Kopaliani, N., Miliou, A., Tryfonopoulos, G.A., Lymberakis, P., Penezić, A., Pakeltytė, G., Suchecka, E. & Bogdanowicz, W. (2015). A European Concern? Genetic Structure and Expansion of Golden Jackals (Canis aureus) in Europe and the Caucasus. PLOS ONE

1 commentaire:

  1. je suis toujours avec fascination ce blog et je découvre à chaque fois des articles toujours aussi fascinants..longue vie à ce blog scientifique!!! pap's

    RépondreSupprimer