samedi 28 janvier 2017

Le Cuivré de la verge d'or (Heodes virgaureae)

Cela faisait un petit bout de temps que je n'avais pas publié d'article naturaliste ! Je reviens pour vous présenter un papillon assez commun, paré de belles teintes vives. Un peu de couleurs ne vous feront pas de mal dans ces temps moroses. 
Le Cuivré de la verge d'or, un nom assez étrange, est donc un Lépidoptère, appartenant à la famille des Lycénidés
Cette famille de papillons comprend de nombreuses espèces diurnes, et à fort dimorphisme sexuel. Les larves de ces insectes sont la plupart du temps myrmécophiles, c'est-à-dire en association symbiotique externe avec les fourmis.

Revenons à notre Cuivré ! Ses ailes sont vêtues d'un magnifique orange, bordées de noir. Chez le mâle, le dessous est plutôt roux doré  et parsemé de plusieurs taches sombres. Les femelles possèdent des ailes plus foncées et bien plus tachetées. 

On rencontre ce joli papillon en Europe et en Asie occidentale et centrale de Juillet à Septembre. Il fréquente les plaines et montagnes fleuries à la recherche de nectar que produisent les fleurs. J'ai d'ailleurs pris ces photos (ci-dessous) dans la vallée de Fontanalba, dans le Mercantour (06) !

La femelle pond ses œufs sur les fleurs de Rumex (les oseilles sauvages), d'où sortiront des chenilles. 
A noter, que les verges d'or sont un nom de fleur, fréquentées par cette espèce de papillon diurne. 

Bref, je n'ai pas énormément de choses à dire sur cette espèce d'insecte, je vous laisse alors vous détendre devant ces clichés du Cuivré de la verge d'or ! 

Heodes virgaureae
On remarque bien la présence d'antennes claviformes : les segments antennaires s'élargissent à l'extrémité de l'organe, semblable à une massue.

Heodes virgaureae
 Sur la dernière photo, on aperçoit l'appendice de succion de l'animal que l'on appelle le proboscis lui permettant de prélever le nectar des fleurs.

Heodes virgaureae
Voilà, j'espère que ce petit article d'entomologie vous a plus !
Je tiens juste à vous dire que je suis moins présent sur le site car je prépare d'autres projets qui demandent beaucoup de temps. Je vous en parlerai plus tard !

A bientôt et merci ! :)


dimanche 15 janvier 2017

Et si les poules avaient des dents...

Il est difficile d'imaginer que les pitoyables pigeons nourris par les vieilles mémés du village étaient, il y a quelques dizaines de millions d'années, des dinosaures ! Oui, les oiseaux peuvent être considérés comme des dinosaures ! Ça vous en bouche un coin, n'est-ce pas ?
Mais des dinosaures comme celui-là ? 










Ou comme celui-ci ?



En fait, cette découverte ne date pas d'hier ! Déjà, situons-nous un peu dans le passé. Les dinosaures se seraient répandus sur Terre au début du Trias il y a 245 millions d'années, suite à l'extinction Permien-Trias. Mais qu'est-ce que vraiment un dinosaure ?!  On définit souvent cette créature comme un gros reptile qui installait partout la terreur. D'ailleurs, "dinosaure" provient du grec "lézard terriblement grand". Pourtant, il en existait de toutes sortes : petit, gros, carnivore, herbivore... Mais alors, biologiquement, what is it ? Accrochez-vous ! Ce sont des vertébrés diapsides (c'est-à-dire que leur crâne est orné de deux fosses temporales) appartenant à la division des Archosauriens (qui regroupent les Dinosaures et les Crocodiliens). Voici ci-dessous l'arbre phylogénétique des Archosaures, afin de mieux vous guider par des images plutôt que par des mots :  
Arbre phylogénétique simplifié de certains "dinosaures" et des oiseaux modernes


Les dinosaures se partagent donc en deux clades : les Ornithischiens (comprenant seulement des dinosaures herbivores)  et les Saurischiens qui se différencient par exemple au niveau de la morphologie du bassin. Le premier groupe a un "bassin d'oiseau" alors que le second a un "bassin de lézard". Pourtant, les oiseaux appartiendraient aux Saurischiens ! 
Bassin d'Ornithiscien, le pubis étant parallèle à l'ilium.
 
Bassin de Saurischiens


Pour en revenir à nos piafs, actuellement, le groupe le plus apparenté aux oiseaux est celui des Crocodiliens.
Mais quels caractères les Avés (=Oiseaux) possèdent-ils en commun avec les "dinosaures" ? Les plumes pardi ! Enfin, disons que c'est une hypothèse qui tient assez bien la route. On dénombre au total 20 genres de dinosaures possédant des plumes. C'est en Chine que l'on trouve aujourd'hui le plus de fossiles de dinos et d'oiseaux possédant des plumes rappelant différents stades de développement des plumes d'oiseaux actuels. Cependant, il est à noter que l'apparition de ce type de phanère se serait effectuée parmi les dinosaures  théropodes volants comme non volants ! Cela signifie donc que la plume est une "exaptation": la plume n'est pas une adaptation au vol initialement. Le plumage aurait permis aux petits dinosaures de limiter les déperditions thermiques, selon la loi de Bergmann (voir l'article "Vaincre le froid..."). Ceci étant un exemple parmi d'autres ! 

Un des premiers fossiles, découvert en Allemagne, que l'on considère comme étant celui d'un oiseau au sens strict est celui du célèbre Archéoptéryx (signifiant "aile ancienne"), pourvu de plumes et pratiquant un vol battu, de même qu'un vulgaire pigeon ! Cependant, sa place au sein de l'arbre phylogénétique s'avère très controversée. Finalement, dans les années 1970, c'est en analysant les caractères en communs entre plusieurs espèces de dinosaures à plumes aviaires et non aviaires (en particulier le squelette) et en profitant des innovations dans le domaine génétique, que les scientifiques se mettent d'accord (enfin) sur un point : la lignée des oiseaux actuels descend de petits dinosaures Théropodes, principalement du groupe des Maniraptoriens, datant d'il y a 150 à 200 millions d'années ! 

Si on remet les choses au clair, Archéoptéryx n'est pas considéré comme un oiseau mais un dinosaure emplumé. Les Oiseaux actuels sont perçus comme des vertébrés tétrapodes ailés et forment un groupe monophylétique (c'est-à-dire qu'il regroupe un ancêtre avec tous ses descendants) ou un clade avec deux petits dinosaures aux noms à coucher dehors. Les paléontologues ont prénommé ce clade Paraves (comprenez les "presque oiseaux"). Ce groupe est inclus dans celui des théropodes Maniraptoriens ! 

Beaucoup de gros mots pour vous expliquer finalement que le terme "Dinosaure" n'a pas de véritable valeur phylogénétique s'il n'inclut pas les Oiseaux et qu'il peut englober toutes sortes d'espèces dans un même panier. 
Dans le langage courant, on n'inclut pas forcément les oiseaux, ce qui paraît assez aberrant après avoir lu cet article !
Donc retenez bien que les Oiseaux sont des Dinosaures ! 

Voilà, j'espère que cet écrit vous a intéressés et donné envie d'étudier la paléontologie ! Merci !!